Greedno, encyclopédie gratuite en ligne
Economie/Finance/Analyse financière

 

          Actualité          

          Suivez ici l'actualité de Greedno.fr sur facebook                  

Art   Economie   Environnement   Justice   Personnalité   Politique   Science   Société   Sport   Technologie

                  
                                                               

Economie >> Finance >> Analyse financière                                                                      << Jeux gratuits en ligne >>

 Analyse financière _______________________________________________________________________

Évaluation méthodique de la situation financière d'une entreprise, d'une personne ou d'un projet. Le but de cette analyse est de fournir, à partir d'informations d'origines diverses, une vision synthétique qui fait ressortir la réalité de la situation et qui doit aider le dirigeant, l'investisseur et le prêteur dans leur prise de décision. Les aspects les plus souvent étudiés sont la profitabilité, la solvabilité et la liquidité de l'activité considérée. Le terme "analyste financier" recouvre plusieurs réalités qui correspondent à des méthodes et des objectifs différents.

  • analystes sell side chargés d'informer et conseiller les investisseurs en bourse. Les sell sides exercent leur activité en société de bourse (Exane, Oddo, Portzamparc,…) sur un secteur donné de la cote.
  • analystes buy side ( du côté de l'acheteur) sont chargés d'évaluer et sélectionner des actifs sur lesquels investir. Les buy side retraitent les informations délivrées par les sell side. Ils opèrent dans les fonds d‘investissement.
  • analystes financiers en entreprise (contrôleurs de gestion), chargés de surveiller la situation financière interne afin de prévoir les besoins financiers.
  • analystes quants chargés de développer des modèles d'analyse statistique du marché ou d'un type d'instruments.
  • analystes Corporate Finance (dans les fusion-acquisition, l'émission d'action et l'émission d'obligation) chargés d'évaluer les entreprises et leur conseiller des solutions de financement/croissance externe
  • analystes financiers indépendants interviennent en expertise dans le cadre de fairness opinion ou dès qu'un conflit d'intérêts potentiel existe au sein des instances décisionnelles de la société concernée par une offre ou une opération financière. Ils opèrent donc dans des structures indépendantes d'analyse financière (AlphaValue, Duff & Phelp, Eurocif, Sorgem,…).

Le rôle de ces derniers est de déterminer les valeurs d'acquisition des entreprises convoitées et les valeurs de revente des activités devant être cédées. La plupart des analystes financiers sont employés d'une société de bourse en tant que sell side, d'après les statistiques de la Société. L'analyse financière, ne se limite pas à un simple examen plus ou moins approfondi et critique des comptes. Elle suppose aussi des comparaisons (dans le temps et par rapport au secteur d'activité), et surtout une étude des perspectives financières en fonction des caractéristiques de l'entreprise et de son environnement économique (c'est-à-dire dans le cadre de la stratégie d'entreprise).

______________________________________________________________________________________________________

Analyse comptable

  • Valeur d'entreprise (VE)
  • Coût de revient
  • Autofinancement
  • Dette nette
  • Capitaux permanents
  • Trésorerie nette
  • Fonds de roulement net global (FRNG)
  • Besoin en fonds de roulement (BFR)

Analyse structurelle et ratios de structure

  • Ratio dautonomie ou dindépendance financière
  • Ratio d’endettement
  • Ratio des capitaux
  • Ratio dimmobilisation
  • Ratio de liquidité
  • Ratio de financement permanent
  • Ratio de couverture des capitaux investis
  • Évolution du FRNG
  • Évolution BFR
  • Capacité dautofinancement (CAF)
  • Cashflow ou flux de trésorerie
  • Free Cashflow
  • Cashflow d’exploitation
  • Cashflow d’investissement
  • Besoin de financement
  • Cashflow financier
  • Capacité de remboursement

Ratios de trésorerie

  • Ratio de liquidité
  • Ratio de solvabilité

Ratios d'activité et de profitabilité

  • Ratio de rentabilité financière
  • Ratio de productivité
  • Créance client en jour
  • Crédit fournisseur en jour
  • Ratio Book to bill
  • Taux de marge nette
  • Levier financier

Ratios de valorisation

  • Capitalisation boursière
  • Bénéfice net par action (BNA)
  • Résultat dexploitation par action (REXA)
  • Price earning ratio (PER)
  • Rendement du dividende
  • Ratio de distribution du dividende
  • Value-to-Sales Ratio (EVSR)
  • Price-to-sales (PSR
  • Book Value (BV)
  • Net Asset Value (NAV)
  • Book value per share (BVPS)
  • NAVPS
  • Price-to-book (PB)
  • Price-to-book ratio (PBR)
  • Part des bénéfices aux actionnaires

______________________________________________________________________________________________________

Analyse comptable

  • Valeur de lentreprise (VE) : capitalisation boursière + dette financière. Elle désigne la valeur de marché des capitaux investis dans lentreprise. Elle donne une indication des performances opérationnelles que les investisseurs attendent de l'entreprise pour l'ensemble des années à venir. On définit les capitaux investis dans l'entreprise comme ceux qui y sont apportés en vue d'un profit. Le cas échéant, on peut y ajouter les intérêts minoritaires.
  • Coût de revient : ensemble des charges opérationnelles
  • Autofinancement (bénéfice non distribué) : Capacité à faire face à ses dépenses sans faire appel à des aides extérieures.
  • Dette nette : dette financière - Valeur mobilière de placement (VMP) - disponibilités. Cest la dette restante après la liquidation des liquidité.
  • Capitaux permanents : fonds propres + dette financière et provision durable. Capitaux restant à la disposition de lentreprise.
  • Trésorerie nette : VMP + Disponibilité - dette financière courante ou FRNG - BFR. La trésorerie nette représente ainsi la part du BFR qui n’est pas financé par le FRNG.
  • Fonds de roulement net global (FRNG) : capitaux permanent - immobilisation corporelle et incorporelle ou BFR + trésorerie nette. C’est la part des capitaux finançant l’actif immobilisé opérationnel, si le FRNG est positif alors les ressources sont en excédents.
  • Besoin en fonds de roulement (BFR) : FRN - trésorerie nette ou stock et encours + créance - dette d‘exploitation. Si le résultat est négatif alors l’entreprise n’a pas besoin de puiser dans ses ressources. Le BFR mesure les ressources financières qu'une entreprise doit mettre en oeuvre pour couvrir le besoin financier résultant des décalages des flux de trésorerie correspondant aux décaissements (dépenses et recettes d'exploitation nécessaires à la production) et aux encaissements (commercialisation des biens et services) liés à son activité. Le Besoin en Fonds de Roulement est généralement appelé « Ressource en Fonds de Roulement » lorsqu'il est négatif.

 

______________________________________________________________________________________________________

Analyse structurelle et ratios de structure

  • Ratio dautonomie ou dindépendance financière : fonds propres/total bilan corrigé (bilan passif - fonds propres). Ce ratio mesure la part de financement propre de lentreprise par rapport à lensemble des financements. Un ratio compris entre 0,2 et 0,25 est jugé acceptable soit 20 ou 25% du passif corrigé.
  • Ratio d’endettement : dette financière / fonds propres. Un ratio de plus de 0,8 signifie que l’entreprise est très endettée.
  • Ratio des capitaux : fonds propres / total passif. Part des capitaux dans le passif.
  • Ratio dimmobilisation : actif immobilisé / total actif. Part de lactif immobilisé.
  • Ratio de liquidité : actif circulant / total actif. Part de lactif pouvant se transformer rapidement en argent.
  • Ratio de financement permanent : capitaux permanents / actif immobilisé. Si le ratio dépasse 1 alors, lentreprise couvre la totalité de ses investissements sinon, elle devra emprunter.
  • Ratio de couverture des capitaux investis : capitaux permanents/ (actif immobilisé + BFR).
  • Évolution du FRNG : FRNG/CA*360. Il mesure la marge de sécurité en nombre de jour du chiffre d'affaire (CA).
  • Évolution BFR : BFR/CA*360. Il mesure limportance du BFR en nombre de jour du CA.
  • Capacité dautofinancement (CAF) : Résultat net - Subvention - reprise sur dépréciation et sur amortissement + dotations aux amortissements et aux provisions
  • Cashflow ou flux de trésorerie : somme des cashflows. C'est la partie du CAF ne servant pas à acquérir des actifs ou un emprunt.
  • Free Cashflow : Marge ou résultat d’exploitation - Investissements. Trésorerie de l’entreprise après paiement des fournisseurs.
  • Cashflow d’exploitation : CAF + BFR
  • Cashflow d’investissement : produits immobilisés corporels et incorporels - Investissements
  • Besoin de financement : cashflow d’exploitation + cashflow d’investissement
  • Cashflow financier : produits financiers - charges financières - dividendes
  • Capacité de remboursement : dette financière / cashflow

 

______________________________________________________________________________________________________

Ratios de trésorerie

  • Ratio de liquidité : (actif circulant - stock) / dette courante. Ratio qui permet dévaluer la capacité de lentreprise à régler ses dettes circulantes grâce à ses actifs circulants (éléments les plus liquides, cest-à-dire pouvant être rapidement transformés en argent). Cette comparaison permet de mesurer la solvabilité de l'entreprise à court terme.
  • Ratio de solvabilité : dette financière - VMP - disponibilité / fonds propres. Un ratio élevé indique que lentreprise est très endettée par rapport à ce quelle possède. Un endettement net équivalant à trois années dautofinancement est en général un niveau correct. Mais, lorsque ce rapport dépasse 5, il sagit dun signe de fragilité.

 

______________________________________________________________________________________________________

Ratios d'activité et de profitabilité

  • Ratio de rentabilité financière : bénéfices / capitaux. Ce ratio mesure la rentabilité de l’entreprise pour les apporteurs de capitaux. Si le ratio dépasse 0,05 alors, la rentabilité est satisfaisante.
  • Ratio de productivité : CA / effectif. Ce ratio mesure la productivité de l’entreprise pour les apporteurs de travail.
  • Créance client en jour : créance client / CA x 360. Plus le ratio est élevé plus les clients tardent à payer.
  • Crédit fournisseur en jour : dette fournisseur / CA x 360. Plus le ratio est élevé plus l’entreprise tarde à payer ses fournisseurs.
  • Ratio Book to bill : carnet de commande / CA
  • Taux de marge nette : résultat net / CA. Pourcentage du bénéfice par rapport au CA.
  • Levier financier : dette nette / EBITDA

 

______________________________________________________________________________________________________

Ratios de valorisation

  • Capitalisation boursière : nombre d’actions x cours de bourse.
  • Bénéfice net par action (BNA) : bénéfice / nombre daction
  • Résultat dexploitation par action (REXA) : résultat dexploitation / nombre daction
  • Price earning ratio (PER) : cours de bourse / BNA ou capitalisation boursière / résultat net. Cest le nombre de fois que le bénéfice par action est capitalisé dans le cours de laction. Le PER permet d'évaluer la cherté d'un titre par rapport aux prix des titres de sociétés du même secteur : plus le PER est faible, plus l'action est considérée comme bon marché. Plus le PER de l'action est faible, plus celle-ci peut monter ; et quand 2 concurrents ont des PER différents mais une croissance comparable, cela veut dire que l'une de ces entreprises est sur-évaluée (ou que l'autre est sous-évaluée).
  • Rendement : dividende / cours de bourse. Le rendement de laction, connu sous le nom de « Dividend Yield ». Ce ratio est intéressant pour comparer des sociétés dont la distribution des dividendes est généreuse (ex : les sociétés foncières).
  • Ratio de distribution : dividende / BNA. Il exprime le taux de distribution des bénéfices et reflète la politique d'une société envers ses actionnaires. S'il est élevé, il traduit la générosité de l'entreprise à l'adresse de ses actionnaires, s'il est faible, il peut signifier que la société donne la priorité à ses investissements.
  • Value-to-Sales Ratio (EVSR) : VE / CA. Une société avec un faible chiffre daffaires comparé à un lourd endettement et une forte capitalisation aura un EVSR élevé, et donc une trop forte valorisation sur le marché.
  • Price-to-sales (PSR) : capitalisation boursière / CA. Il mesure à combien dannées de CA lentreprise se paie. Il est utilisé pour calculer la valorisation d'une société par rapport à une autre dans un même secteur. Un faible PSR signifie que lentreprise est faiblement valorisée.
  • Book Value (BV) : fonds propres - dividendes + provisions. Elle représente les capitaux qui restent à lentreprise une fois quelle a couvert lintégralité de ses dettes et engagements. Si la BV est négative, cela signifie que les placements sont inférieurs aux engagements et que la compagnie est insolvable.
  • Net Asset Value (NAV) : BV ajusté qui compte en plus le résultat financier et le résultat exceptionnel.
  • Book value per share (BVPS) : BV / nombre daction. Si la BVPS est supérieure au cours actuel, l'action est sous-évaluée. A linverse, laction est surévaluée. Certains analystes considèrent le BVPS comme le « prix plancher » de laction.
  • NAVPS : NAV / nombre daction. En général, cest le montant quun investisseur recevrait sil revendait ses parts à lentreprise. Cet indicateur est utilisé pour savoir si un titre est surévalué ou sous-évalué par rapport à la valeur de lactif.
  • Price-to-book (PB) : cours de laction / BVPS. Un PB faible est plus intéressant pour un investisseur quun PB élevé. Mais attention, un PB faible peut aussi signifier que la société rencontre des problèmes.
  • Price-to-book ratio (PBR) : capitalisation boursière / capitaux. Ce ratio financier permet de comparer la valeur comptable des actifs de lentreprise avec le prix indiqué par le marché. Un PBR inférieur à 1 signifie que le marché sous-évalue les actifs de lentreprise par rapport à leur valeur comptable. Comme la majorité des ratios financiers, le PBR varie en fonction des industries et des secteurs.
  • Part des bénéfices aux actionnaires : dividende / résultat net.

______________________________________________________________________________________________________

 

© 2013 - 2011 Greedno
UA-36419709-1